SAINT-GOAZEC Météo
0
Découvrir
L'histoire oubliée de la maison des Vents
L'histoire oubliée de la maison des Vents

| remi@rewyer.com 325 mots

L'histoire oubliée de la maison des Vents

La maison des vents« La Ferme du Vent est un lieu qui a rendez-vous avec la Lune. Vous pouvez sentir le battement du cosmos en regardant le jeu de la mer. alors, goûtez le vent et redevenez un trait d’union entre la terre et la voûte céleste. ».

Le message d’accueil, posé sur la table et signé « Famille Roellinger et son équipage », donne le ton.

 

« La Ferme du Vent est un lieu qui a rendez-vous avec la Lune. Vous pouvez sentir le battement du cosmos en regardant le jeu de la mer. alors, goûtez le vent et redevenez un trait d’union entre la terre et la voûte céleste. » Le message d’accueil, posé sur la table et signé « Famille Roellinger et son équipage », donne le ton.

 

Photo : les murs abîmés de la vieille bâtisse ont été démolis, puis remontés pierre par pierre grâce à une équipe d’artisans remarquable. D’anciens pieux de bouchots plantés le long du bâtiment font écho à l’activité maritime de la région.

Ce projet est une longue aventure familiale, une histoire d’amour véritable avec la baie du Mont-Saint-Michel. Il a mûri sept longues années avant de voir le jour. Au départ, un champ flanqué de trois vieilles bâtisses agricoles, un espace convoité par Jane et Olivier Roellinger. Au fil du temps, ils parviennent à acheter les parcelles de ce terrain qui descend en pente douce vers l’estran et diffuse une énergie particulière car, ici, chaque jour offre son spectacle naturel exceptionnel, celui du mouvement conduit par les marées les plus importantes d’europe.

Photo : dans le « kled » Fenouillette, un chemin de planches, jalonné par des lauriers-cerises, mène à la terrasse qui domine la baie. Une simple ganivelle de châtaignier clôture le jardin.

 

En ce lieu, chaque matin, on assiste au lever du soleil qui vient réveiller la ferme. Ce trésor de la nature, ce champ d’herbes folles où paissent les vaches rousses, ils ont voulu avec leur fils Hugo – qui a quitté la marine marchande pour rejoindre les activités familiales – en faire un lieu pour se ressourcer et déconnecter complètement.

Photo : des plaques de granit, disposées avec justesse, forment un élégant graphisme qui devient pare-vue : une brillante idée de l’architecte Christophe Bachmann.

Répondre à () :

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription